Toute l'actu en bref

Les pluies qui ont frappé le Pérou ces dernières semaines sont similaires à celles qu'avait connues le pays au cours du dramatique El Niño de 1998. Ici, en mars dans la région côtière d'Ancash (archives).

KEYSTONE/EPA EFE/ERNESTO ARIAS

(sda-ats)

Au moins 133 personnes ont perdu la vie au Pérou depuis le début de l'année. En cause, le phénomène climatique baptisé "El Niño côtier" qui frappe le pays et provoque pluies torrentielles, inondations et glissements de terrain.

Le Centre national des opérations d'urgence (COEN) indique également que près de 190'000 personnes ont perdu leurs habitations, selon des chiffres officiels publiés jeudi. Plus de 1,1 million de personnes ont été matériellement touchées, estime le COEN.

Les régions les plus touchées ont été celles de Lima, de Lambayeque, de La Libertad, de Piura et de Tumbes, dans le nord du pays.

Les pluies qui ont frappé le Pérou ces dernières semaines sont similaires à celles que le pay avait connues au cours du dramatique El Niño de 1998. Cinq cents personnes y avaient trouvé la mort.

Le pire phénomène El Niño au Pérou a été celui de l'hiver 1982-1983. Environ 9000 personnes avaient péri, victimes notamment des épidémies, avec une chute de 11,6% du PIB.

ATS

 Toute l'actu en bref