Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La situation était confuse lundi matin à Abidjan (photo symbolique)

KEYSTONE/EPA/LEGNAN KOULA

(sda-ats)

Une intense fusillade a éclaté lundi matin à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire, a rapporté un témoin. La situation demeurait aussi confuse dans le nord du pays. L'armée a été envoyée à Bouaké pour y "rétablir l'ordre" face à une mutinerie.

De nombreux tirs étaient audibles en provenance des deux camps militaires d'Akouedo (est), formant la plus grande caserne du pays, selon une habitante d'Abidjan qui réside entre les deux enceintes.

"J'entends des tirs de kalachnikov et d'une arme plus lourde. Cela a commencé à 05h00 du matin et dure depuis une heure. C'est intense", a déclaré un autre habitant qui vit près de l'ambassade des Etats-Unis et de la résidence du chef de l'Etat Alassane Ouattara.

A Bouaké, la 2e ville du pays, des tirs fréquents étaient aussi audibles. Dimanche, des troupes gouvernementales ont fait route vers cette ville contrôlée par des soldats mutinés, dans le cadre de ce que le chef d'état-major de l'armée a qualifié d'opération de "rétablissement de l'ordre".

Cette initiative de l'armée soutenant le gouvernement du président Ouattara fait suite à trois jours de rébellion de la part de militaires qui réclament le versement de primes qui leur avaient été promises.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS