Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le quartier de Jobar, à Damas, sous les bombes (source: Baladi News Network)

KEYSTONE/AP Baladi News/UNCREDITED

(sda-ats)

Les forces du régime syrien ont bombardé intensément lundi matin des positions rebelles dans l'est de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Elles avaient repoussé la veille une attaque d'insurgés sur plusieurs quartiers de la capitale.

"Il y a eu d'intenses raids aériens depuis l'aube sur des positions tenues par les rebelles dans le quartier de Jobar d'où l'attaque des insurgés a été lancée", a indiqué Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH. "Les forces gouvernementales et leurs alliés ont repris l'initiative et lancé une contre-offensive contre les groupes (rebelles) ayant lancé l'attaque de dimanche", a-t-il précisé.

Dimanche, des combattants, menés par des djihadistes du Front Fateh al-Cham, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda, avaient mené leur attaque contre les forces du régime à partir de la position rebelle la plus proche du centre-ville, dans le quartier de Jobar, selon l'OSDH.

Ce quartier, où des affrontements ont lieu depuis deux ans, est partagé entre d'un côté des rebelles alliés à des djihadistes et de l'autre les forces progouvernementales.

Pour la première fois en deux ans, les rebelles ont pénétré dimanche dans des bâtiments sur la place des Abbassides, d'où ils ont tiré des roquettes vers plusieurs secteurs de la capitale, selon l'OSDH.

Selon des correspondants de l'AFP dans l'est de la capitale syrienne, des avions du régime survolaient lundi matin le secteur alors que le quartier central des Abbassides est de nouveau animé.

Aucun bilan de ces raids n'a encore pu être établi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS