Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les raids russes ont eu lieu à Khan Cheikhoune, village frappé mardi par une attaque au gaz (archives).

KEYSTONE/AP Edlib Media Center/UNCREDITED

(sda-ats)

Des avions attribués à l'armée russe ont mené huit raids dimanche sur le village syrien de Khan Cheikhoune, frappé mardi par une attaque présumée au gaz, ont rapporté des habitants et des rebelles. Aucune victime n'est à déplorer.

Des raids aériens ont aussi ciblé d'autres villages tenus par les rebelles dans la province d'Idlib, notamment Sarakeb et Sarmin, où des bombes incendiaires ont été larguées, selon les mêmes sources.

A Deraa, dans le sud-ouest de la Syrie, des avions attribués à la Russie ont intensifié leurs raids sur l'armée syrienne libre (ASL) et des groupes djihadistes samedi et dimanche, afin de les repousser du quartier de Manchiya, où de violents combats font rage depuis près de deux mois.

Attaque de l'EI

Au sud du pays, les forces alliées sous commandement américain et les rebelles syriens ont réussi à contenir samedi une offensive de l'Etat islamique contre leur base d'At-Tanf, près de la frontière jordanienne, a-t-on appris dimanche auprès de la coalition anti-EI.

L'assaut des djihadistes a notamment impliqué un véhicule piégé, suivi d'un groupe d'une trentaine de kamikazes vêtus de gilets explosifs.

Les forces d'opposition syriennes qui ont participé à ces opérations sont distinctes des forces démocratiques syriennes (FDS), basées elles dans le nord de la Syrie. "Dans le sud de la Syrie, les forces volontaires syriennes s'occupent notamment de nettoyer le désert d'Hamad de l'EI", a précisé un communiqué de la coalition.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS