Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A partir de la prochaine saison de football et de hockey sur glace, la consommation d'alcool sera interdite pour les matchs à haut risque en Suisse. Pour ces rencontres, les spectateurs visiteurs devront par ailleurs se rendre au stade par trains ou bus spéciaux.

Ces mesures ont été décidées la semaine passée, en assemblée, par la Conférence des directeurs cantonaux de justice et police (CCDJP), a-t-elle dit mardi. Elles s'inscrivent dans le cadre du concordat intercantonal qui institue des mesures contre la violence lors de manifestations sportives. Elles s'appliqueront dès juin 2013 pour les matchs de première division.

Les matchs seront soumis à une autorisation, qui donne la possibilité aux autorités d'imposer certaines obligations. Concrètement, les clubs devront, avant chaque saison, déposer une demande d'octroi d'autorisation accompagnée d'un concept de sécurité.

Périmètre sans alcool

Pour les rencontres à risque faible ou moyen, les nouvelles recommandations prévoient surtout par rapport à la situation actuelle des contrôles électroniques aux entrées, permettant d'effectuer une comparaison des pièces d'identité avec la base de données des hooligans, qui totalise environ 1000 personnes.

Pour les rencontres à haut risque, la consommation d'alcool sera bannie dans le stade et dans un périmètre d'environ un kilomètre, pour la vente à l'emporter notamment.

Pour les matchs à haut risque, un billet dit "combiné" sera instauré. Les supporters du club invité ne pourront se rendre dans le secteur "visiteurs" qu'à la condition qu'ils utilisent les moyens de transport - train ou bus - désignés par l'autorité compétente. Ce système permet d'éviter une confrontation entre supporters des deux clubs, ainsi que les défilés non autorisés des visiteurs.

En cours de ratification

Les supporters du club visiteur qui ne souhaitent pas se déplacer en groupe pourront toujours se rendre au stade par leurs propres moyens, mais à condition de se procurer un billet pour un autre secteur, a expliqué la conseillère vaudoise Jacqueline de Quattro, membre du comité de la CCDJP.

Le concordat, qui a été révisé le 2 février, est en cours de ratification par les cantons. Jusqu'à présent, seuls deux y ont adhéré: Appenzell Rhodes-Intérieures et St-Gall.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS