Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les interdictions de faire du feu en vigueur dans de nombreux cantons ont été jusqu'à présent plutôt bien respectées (archives).

KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

(sda-ats)

Après le 1er août, les polices tirent un bilan positif. Les interdictions de faire des feux ont été jusqu'à présent globalement bien respectées, à quelques exceptions près.

"La population a compris l'enjeu et pratique une forme d'auto-contrôle", a indiqué à Keystone-ATS Stève Léger, porte-parole de la police valaisanne. Cette dernière n'est d'ailleurs que très peu intervenue, quelques fois notamment pour des feux de forêt dus à la foudre.

M. Léger souligne à ce propos l'intense information et prévention, notamment via les médias et les réseaux sociaux. Des panneaux ont également été installés au niveau communal, entre autres sur les lieux de pique-nique ou de barbecue, précise-t-il.

Outre-Sarine également, les forces de l'ordre tirent un bilan positif. Dans la plupart des cantons, on ne recense que quelques cas isolés. "La population était sensibilisée", avance un porte-parole de la police municipale de Winterthour (ZH).

Population remerciée

Dans le canton de Berne, la police a enregistré une quarantaine de déclarations qui faisaient état de présumées violations de l'interdiction de faire du feu. Dans la région bâloise, la police et les pompiers ont dû intervenir 45 fois pour allumage de feux d'artifice, de feux ou grillades. Aucun incendie n'a été déclaré.

Pour les autorités cantonales, il s'agit d'un nombre relativement petit de cas isolés. Dans un communiqué, elles ont d'ailleurs remercié la population pour "sa compréhension et sa discipline" par rapport à l'interdiction de faire du feu.

Nouvelles interdictions

Cette dernière reste en vigueur, sous forme totale ou partielle, sur l'ensemble du territoire suisse. Les cantons de Neuchâtel et de Fribourg ont décrété jeudi une interdiction absolue de faire des feux en forêt. Ils rejoignent ainsi les cantons de Berne, Bâle-Ville, Jura, Schaffhouse, Vaud et Zurich.

Dans tous les autres cantons, à l'exception de Genève, ce ne sont pas seulement les feux en forêt qui sont strictement proscrits mais les feux en plein air en général. Le canton du bout du lac a, lui, partiellement interdit les feux en forêt. Cela signifie qu'ils sont tolérés uniquement sur les emplacements aménagés par les collectivités pour cet usage et dotés de foyers fixes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS