Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'économie et les arts et métiers disent "non à l'acharnement de la Ligue pulmonaire". Ils recommandent de rejeter l'initiative "protection contre le tabagisme passif" car elle "bouleverserait les conditions-cadres légales".

Si un oui sort des urnes le 23 septembre, "la sécurité du droit serait compromise" et "de nombreux investissements seraient perdus", a indiqué jeudi à Zurich le comité des milieux économiques opposé à l'initiative.

Les conséquences d'une acceptation seraient de nouvelles baisses de chiffres d'affaires et des suppressions d'emplois, estime le comité. Selon GastroSuisse, l'initiative menace 10'000 emplois dans le seul secteur de la gastronomie.

Besoins des arts et métiers

Des conditions-cadres "fiables" et des décisions politiques "prévisibles" sont des facteurs "décisifs" pour les entreprises. "La politique serait bien inspirée de tenir compte des besoins des arts et métiers", a souligné le comité.

L'initiative étend la liste "déjà longue" des demandes d'interdictions et de prescriptions étatiques "toujours plus excessives", a déclaré Pascal Gentinetta, président de la direction d'economiesuisse. "Les atteintes inutiles aux libertés sont profondément contraires aux valeurs de la Suisse".

Le comité regroupe notamment economiesuisse, GastroSuisse, hotelleriesuisse et l'Union suisse des arts et métiers. L'Union patronale suisse, l'Union suisse des paysans, l'Association suisse des brasseries, la Fédération suisse des casinos appellent aussi à voter non.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS