Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La France a interdit temporairement la culture du maïs transgénique Monsanto (MON810), a annoncé vendredi le ministre français de l'agriculture Bruno Le Maire. Cette décision a été prise pour "protéger l'environnement", en raison de "la proximité des semis".

Paris avait demandé le 20 février à la Commission européenne de suspendre l'autorisation de mise en culture, en s'appuyant sur des nouvelles études, après qu'un premier moratoire, lancé en février 2008, eut été invalidé en novembre dernier.

En retour, la Commission avait saisi l'autorité européenne de sécurité alimentaire (AESA), mais indiqué qu'elle n'envisageait pas de prendre des mesures d'urgence dans l'attente d'un avis de l'AESA.

Le groupe américain Monsanto avait de toute façon annoncé fin janvier qu'il ne vendrait pas de maïs transgénique en 2012 en France. Cette décision faisait suite à une action menée par des militants anti-OGM contre un de ses sites et l'engagement du gouvernement d'interdire la mise en culture de ce maïs.

Le géant américain avait admis que certains de ses sites en France pouvaient stocker et conditionner des "semences OGM et conventionnelles" à destination de l'exportation.

ATS