Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les adresses internet se terminant part .xxx au lieu des traditionnels .com ou .net sont disponibles à la vente depuis mardi, pour le plus grand bonheur des sites pornographiques, qui attendaient ces nouvelles terminaisons depuis plusieurs années. Environ 500'000 sites pourraient s'inscrire en 2011.

"Nous avons mis beaucoup d'argent, de sang, de larmes et de sueur dans ce projet depuis dix ans", a déclaré à l'AFP Stuart Lawley, le directeur de la société ICM Registry propriétaire du ".xxx". "Cela a été une longue lutte mais (...) nous avons emprunté la bonne route", a-t-il ajouté.

Le nouveau nom de domaine, qui a été approuvé au début de cette année par l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) l'organisme basé en Californie chargée de la réglementation des noms de domaine dans le monde entier, figurera désormais sur la toile aux côtés des plus célèbres .com, .gov, .edu et .net.

500'000 sites attendus

ICM Registry a indiqué que la société de sécurité informatique McAfee serait chargée de la surveillance quotidienne du domaine, ce qui rendra ces sites plus sûrs pour les utilisateurs, et estime que cette concentration des sites pornographiques en un seul lieu permettra de mieux les identifier, entre autres pour pouvoir les éviter le cas échéant.

Environ 500'000 sites pourraient s'inscrire en 2011, selon les estimations.

Selon des chiffres de l'ONG Internet Engagement social et Responsable (ICSR), la pornographie sur Internet génère 3000 dollars (2266 euros) de revenus par seconde dans le monde, et le terme "sexe" représente un quart des recherches les plus fréquentes sur la toile.

ATS