Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une série d'attentats à la bombe, dont plusieurs commis à l'aide de voitures piégées, a frappé jeudi matin plusieurs quartiers de Bagdad. Ils ont fait au moins 17 morts et près de 60 blessés, le bilan le plus élevé depuis mi-avril dans la capitale.

D'autres violences se sont également produites dans le reste du pays. Près de Mossoul (nord), un policier a été tué "durant des affrontements avec un groupe de trafiquants armés circulant entre l'Irak et la Syrie", selon le ministère de l'Intérieur. Un major de police et sont chauffeur ont également été abattus par des hommes armés dans Mossoul.

La violence a fortement décru en Irak ces dernières années mais reste quasi-quotidienne: 126 personnes ont péri dans des attaques au cours du seul mois d'avril, selon les statistiques officielles.

ATS