Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bagdad - L'armée américaine a mis fin à sa mission de sécurisation du secteur ultra-protégé de Bagdad. Il s'agit d'une étape symbolique dans le retrait progressif des Etats-Unis de l'Irak, sept ans après l'invasion du pays en 2003.
La fin de cette mission signifie que plus aucun soldat américain ne sera présent aux points de contrôle de la Zone verte, le secteur ultra-protégé de la capitale irakienne qui regroupe le siège du gouvernement irakien, les ambassades américaine et britannique ainsi que le siège de la mission de l'ONU.
Le lieutenant-colonel Marc Garcia a déclaré qu'il était confiant sur le fait que les forces irakiennes étaient "capables d'assurer leur mission".
La cérémonie dans la Zone verte a connu un léger couac. Une délégation militaire irakienne qui devait y participer est arrivée avec 30 minutes de retard et un général de l'armée, qui devait prononcer un discours, s'est refusé pour une raison non dévoilée à parler ou à s'adresser à la presse.
La fin de la mission de sécurisation de la Zone verte entre dans le cadre du retrait progressif de l'armée américaine, qui doit retirer ses troupes de combats d'Irak d'ici au 1er septembre. Le nombre de soldats présents en Irak est de moins de 90'000 à l'heure actuelle et devrait chuter à 50'000 après septembre. Les Etats-Unis doivent se retirer définitivement d'Irak à la fin 2011.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS