Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bagdad - L'Irak est en train de payer les dommages de guerre les plus importants de l'Histoire. Bagdad ne peut continuer à verser des sommes aussi importantes, a affirmé le ministre irakien du Pétrole Hussein Chahristani.
"L'Irak a payé au Koweït d'énormes compensations pour ses pertes et nous ne connaissons pas un pays au monde qui a dû débourser des sommes aussi importantes", a-t-il dit.
"La somme que les Allemands ont versé à la France et à la Grande Bretagne est moindre que ce que l'Irak a payé au Koweit bien qu'il s'agissait d'une guerre mondiale et que les pertes avaient été considérables", selon lui.
"L'Irak ne peut pas continuer à payer ainsi et il en a déjà fait part au Conseil de sécurité. Nous demandons à nos frères koweïtiens de travailler ensemble avec nous pour oublier le passé qui a coûté à notre pays plus qu'à nos voisins", a-t-il ajouté.
Après la Première Guerre mondiale qu'elle avait perdue, l'Allemagne fut obligée par le traité de Versailles de payer des indemnités de guerre massives fixées à 132 milliards de marks-or (31,4 milliards de dollars de l'époque), mais le pays obtint des révisions à la baisse de ces compensations et cessa de payer avec l'arrivée de Hitler au pouvoir en 1933.
Après la Deuxième Guerre mondiale, l'Allemagne fut condamnée à payer 315 millions de dollars de l'époque soit l'équivalent de 4,1 milliards de dollars au taux actuel.
Le 13 avril, Adnan Abdelsamad, président de la commission parlementaire koweitienne chargée du budget, avait affirmé que l'émirat avait perçu 17,5 milliards de dollars sur les 41,8 approuvés par un Fonds spécial de l'ONU.
L'Irak verse actuellement 5% de ses revenus pétroliers et gaziers au fonds spécial de l'ONU au titre des réparations de guerre durant ses sept mois d'occupation du Koweït en 1990. Il plaide pour une réduction de ce pourcentage à 2,5%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS