Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une forte explosion s'est produite samedi dans une base militaire proche de Téhéran. La déflagration a eu lieu lorsque des soldats déplaçaient des munitions. Le dernier bilan, revu à la baisse, fait état de 17 morts et d'une quinzaine de blessés. Il devrait s'agir d'un accident.

Un dépôt de munitions, situé dans une base à Bigdaneh, non loin de la ville de Karaj, a explosé, et la déflagration a été si violente qu'elle a été ressentie jusque dans les faubourgs ouest de Téhéran, à 45 km de là, ont rapporté des témoins à l'agence Reuters.

"Mes collègues des Gardiens de la Révolution déplaçaient des munitions dans l'un des arsenaux de cette base quand, à cause d'un incident, une explosion s'est produite", a affirmé Ramezan Sharif, membre de la force d'élite, à la chaîne de télévision IRINN.

Incendie

La déflagration a provoqué un incendie qui a fait rage pendant plusieurs heures. Les journalistes ont été tenus à l'écart de la base militaire.

Aucun signe ne permet de soupçonner une attaque, mais l'explosion survient à un moment de vives tensions entre l'Iran d'une part, les Etats-Unis et Israël de l'autre, sur la question du programme nucléaire de Téhéran.

Le 12 octobre 2010, une explosion analogue survenue dans un dépôt de munitions des Gardiens de la Révolution avait tué ou blessé plusieurs soldats à Khoramabad, dans l'ouest de l'Iran. Les autorités avaient aussi parlé à cette occasion d'un accident.

ATS