Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après les poupées Barbie interdites depuis 1996, la famille Simpson se retrouve dans le collimateur des autorités iraniennes. Téhéran reproche au célèbre dessin animé américain de corrompre la jeunesse iranienne.

Poupées et figurines représentant Homer, Marge, Bart, Lisa et Maggie sont des produits dérivés d'une série télévisée "dont certains épisodes ont même été interdits en Europe et en Amérique", a expliqué au journal "Sharq" le responsable de l'agence iranienne de protection de la jeunesse.

Il tenait à souligner ainsi le caractère immoral des aventures de cette famille atypique. "Nous ne voulons pas faire la promotion de ce dessin animé en important des jouets qui en sont dérivés", a-t-il souligné.

Superman bienvenu

Le responsable a cependant ajouté que les super-héros américains comme Superman et Spiderman étaient toujours les bienvenus en Iran car ils défendent les opprimés.

Le mois dernier, l'Iran a entrepris de faire appliquer le boycott des poupées Barbie pour protéger la population de la culture occidentale qui pervertit, selon lui, les valeurs islamiques.

La pièce maîtresse du catalogue Mattel est interdite depuis 1996 dans le pays, ce qui n'empêchait pas les commerçants de la proposer ouvertement.

ATS