Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Clotilde Reiss a remercié Nicolas Sarkozy pour sa libération et a déclaré penser aux détenus iraniens. La jeune universitaire âgée de 24 ans, fraîchement rentrée dans son pays, a été reçue durant une quinzaine de minutes par le président français à l'Elysée.
De son côté, Nicolas Sarkozy a remercié ses homologues brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, sénégalais Abdoulaye Wade et syrien Bachar al-Assad, "pour leur rôle actif" dans la libération Clotilde Reiss. Quelques heures avant son retour, Paris et Téhéran ont démenti tout lien entre sa libération et celle d'Iraniens détenus en France.
L'appareil transportant la Française s'est posé peu avant 13h25 sur la base aérienne de Villacoublay, près de Paris, où l'attendaient sa famille et des membres du protocole.
La jeune femme avait été arrêtée en juillet dernier à Téhéran, où elle avait été détenue durant un mois et demi avant d'être assignée à résidence à l'ambassade de France, dans la capitale iranienne.
Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a assuré sur Radio J que sa libération n'avait donné lieu à aucun "marchandage" de la part de la France.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS