Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Iran va copier le drone d'observation furtif américain RQ-170 dont il s'est emparé la semaine dernière et en équiper ses forces. La version iranienne de l'appareil sera "supérieure" à l'original, a déclaré un important parlementaire iranien.

"Nous sommes en train d'achever le décryptage des codes" du drone, et "la prochaine étape sera la reproduction de l'appareil", a affirmé le responsable de la sous-commission parlementaire pour la sécurité nationale.

Il a estimé que l'Iran allait "acquérir des informations importantes concernant les techniques d'espionnage américaines lorsque les codes auront été cassés". "Je ne peux pas dire quand cela interviendra, mais nous sommes sur la bonne voie", a-t-il ajouté.

Nucléaire

Téhéran a annoncé que ses unités de guerre électronique avaient pris, le 4 décembre, le contrôle d'un RQ-170 Sentinel ayant pénétré à l'intérieur du territoire iranien depuis l'Afghanistan, et l'avaient fait atterrir sans dommages majeurs à 250 km de la frontière dans la région désertique de Tabas.

Cet appareil ultra secret et sophistiqué aurait été, selon la presse américaine, en mission de surveillance des sites nucléaires iraniens pour les services de renseignements américains CIA au moment de l'incident.

Des responsables américains ont toutefois exprimé des doutes sur la capacité de l'Iran à exploiter technologiquement leur prise.

ATS