Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un homme condamné à mort pour les viols de 37 femmes a été pendu samedi à Ispahan, dans le centre de l'Iran. Cette pendaison porte à 219 le nombre des exécutions en Iran depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP.

L'homme "filmait ses victimes chez lui et se servait de ses films pour les forcer ensuite à subir de nouvelles agressions". En 2010, l'organisation internationale de défense des droits de l'Homme, Human Rights Watch (HRW), avait recensé 388 exécutions, alors qu'Amnesty International en avait compté 252.

L'Iran est l'un des pays qui procède au plus grand nombre d'exécutions dans le monde, avec la Chine, l'Arabie saoudite et les Etats-Unis. En vertu de la charia (loi islamique), le meurtre, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue et l'adultère y sont passibles de la peine capitale.

ATS