Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministre britannique chargé du Brexit, David Davis, s'est exprimé lors d'une conférence de presse à Bruxelles à l'issu de la sixième ronde des négociations avec l'UE.

KEYSTONE/AP/VIRGINIA MAYO

(sda-ats)

L'Union européenne souhaite que l'Irlande du Nord puisse rester dans son Union douanière après le Brexit. Londres a toutefois exclu "la création d'une nouvelle frontière à l'intérieur du Royaume-Uni", a insisté vendredi le ministre britannique, David Davis.

"Nous reconnaissons le besoin de solutions spécifiques pour les circonstances uniques de l'Irlande du Nord", a déclaré M. Davis lors d'une conférence de presse à Bruxelles. Mais "cela ne peut pas revenir à la création d'une nouvelle frontière à l'intérieur du Royaume-Uni", c'est-à-dire entre la province britannique d'Irlande du Nord et le reste du royaume, a-t-il ajouté au second jour d'un round de négociations à Bruxelles.

L'Union européenne souhaite que l'Irlande du Nord puisse rester dans son Union douanière pour empêcher le retour d'une frontière dure avec l'Irlande, ont indiqué des sources européennes. La question de la frontière irlandaise est l'un des sujets prioritaires pour lesquels Londres et l'UE doivent trouver des solutions avant que Bruxelles n'accepte d'ouvrir une seconde phase de tractations, portant sur leurs relations commerciales post-Brexit.

Sur l'autre sujet brûlant du divorce, Le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, a souhaité obtenir une réponse du Royaume-Uni sur le règlement de la facture du Brexit d'ici à deux semaines, avant de passer éventuellement à la prochaine phase des négociations le mois prochain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS