Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La tempête tropicale Isaac s'est transformée en ouragan mardi. Il se dirigeait droit vers La Nouvelle-Orléans en Louisiane, où il pouvait arriver dès la fin de journée, sept ans quasiment jour pour jour après Katrina, qui avait ravagé la ville américaine.

"Selon les informations que nous avons recueillies, Isaac a atteint le statut d'un ouragan", a indiqué le Centre de surveillance des ouragans américain (NHC) à 18h20 suisses. Selon le NHC, Isaac était à cet instant un ouragan de catégorie 1 sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui compte cinq degrés.

Ses vents atteignaient alors 120 km/h, et l'ouragan se trouvait à 115 km au sud-sud-est de l'embouchure du fleuve Mississippi et à 250 km au sud-est de La Nouvelle-Orléans. Isaac se déplaçait vers le nord-ouest à la vitesse de 17 km/h. Dans un précédent bulletin, le NHC soulignait qu'Isaac pourrait atteindre la côte sud-est de la Louisiane dès mardi soir en heure locale.

L'ouragan pourrait donc frapper la côte sud des Etats-Unis quasiment sept ans jour pour jour après Katrina, de catégorie 3, qui avait ravagé La Nouvelle-Orléans le 29 août 2005, déclenchant l'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire américaine, faisant quelque 1800 morts dans l'ensemble de l'Etat.

Rues vides

A La Nouvelle-Orléans, les rues étaient presque vides mardi. Sous des trombes d'eau et un fort vent annonçant l'approche de l'ouragan, les habitants avaient, pour beaucoup, déjà protégé les fenêtres de leurs maisons et entassé des vivres chez eux.

"Ce n'est pas le moment de prendre des risques", avait prévenu dans la matinée Barack Obama. La tempête pourrait "provoquer d'importantes inondations et d'autres dégâts dans une vaste zone. Ce n'est pas le moment de rester sourd aux mises en garde officielles. Il faut prendre cela au sérieux", a déclaré M. Obama.

"J'encourage tous les habitants de la côte du golfe (du Mexique) à écouter les autorités locales et à suivre leurs conseils, y compris si elles leur demandent d'évacuer", avait-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS