Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Reykjavik - Le très attendu "rapport Vérité" sur la chute financière de l'Islande en octobre 2008 a été rendu public. Il souligne l'extrême négligence du Premier ministre et plusieurs dirigeants de l'époque, ainsi que la croissance fulgurante et disproportionnée des banques.
Les propriétaires des banques islandaises Kaupthing, Lansdbanki et Glitnir, nationalisées d'urgence pour éviter une faillite généralisée, sont accusés d'avoir abusé de leurs positions en touchant des prêts "inappropriés".
Le rapport accuse d'"extrême négligence" l'ancien Premier ministre conservateur Geir Haarde, l'ex-gouverneur de la banque centrale David Oddsson ainsi que le ministre des Finances et le ministre des Banques de l'époque, MM. Arni Mathiessen et Björgvin Sigurdsson.
MM. Oddsson et Haarde ont, au printemps 2008, dissimulé des informations au reste du gouvernement sur les difficultés financières des banques, a accusé le président de la commission d'enquête Pall Hreinsson.
La chute du système bancaire hypertrophié islandais, passé d'une à près de dix fois le PIB de l'île entre 2004 et 2007, a entraîné une crise économique sans précédent, avec l'explosion du chômage et de la dette publique, ainsi que l'effondrement de la monnaie islandaise.
"En sept ans, les trois banques sont devenues 20 fois plus grosses et c'est la principale raison de la chute de l'économie", a souligné une membre de la SIC, Sigridur Benediktsdottir, qui a également dénoncé le comportement des grands banquiers.
Le rapport, qui souligne que la banque centrale s'est avérée trop petite pour venir en aide à ses banques dans la tourmente, estime aussi que c'est un manque d'expérience qui a précipité l'effondrement financier du pays.
Selon Salvor Nordal, une autre membre de la SIC, "les principaux acteurs n'avaient ni la compétence ni l'expérience pour amortir les dégâts causés par l'effondrement de notre système économique".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS