Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Olafur Ragnar Grimsson a été réélu président de l'Islande pour un cinquième mandat, un record. Il a recueilli 52,78% des voix contre 33,16% pour sa principale concurrente, selon des résultats définitifs publiés samedi.

Peu après la fermeture des bureaux de vote, samedi soir, sa principale concurrente Thora Arnorsdottir, une journaliste de télévision de 37 ans sans expérience politique, a reconnu sa défaite devant les caméras.

A 69 ans, le socialiste M. Grimsson avait affirmé en janvier qu'il ne se présenterait pas pour un cinquième mandat de quatre ans et les sondages laissaient prévoir une victoire de Mme Arnorsdottir (sans étiquette). Mais en mars, une pétition signée par plus de 30'000 Islandais - soit environ 10% de la population - a plébiscité le président sortant, le poussant à se déclarer finalement candidat.

Opposé à la Grande-Bretagne

Olafur Ragnar Grimsson occupe depuis 1996 cette fonction purement honorifique, le pouvoir exécutif étant exercé par le gouvernement. Il a consolidé sa popularité en refusant par deux fois de promulguer une loi défavorable au contribuable.

Le texte prévoyait l'indemnisation par les Islandais de la Grande-Bretagne et des Pays-Bas dont les épargnants avaient été lésés par la faillite de la banque en ligne Icesave en 2008.

Ancien ministre des Finances, M. Grimsson présente la particularité d'avoir obtenu cinq mandats successifs en n'ayant gagné que trois élections présidentielles: en 2000 et 2008, il était le seul candidat et avait été reconduit sans scrutin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS