Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Un Arabe israélien a été condamné à 18 mois de prison pour avoir entretenu des relations sexuelles consenties avec une Israélienne en se faisant passer pour un célibataire juif. L'usage d'une fausse identité en vue de rapports sexuels est assimilé à un viol en Israël.
Les juges ont reconnu qu'il ne s'agissait pas d'un "cas classique de viol avec usage de la force" mais ont estimé que le délit était assez grave pour justifier une peine de prison ferme. Sa partenaire n'avait déposé plainte auprès de la police qu'après avoir appris que l'homme était marié et arabe.
Le tribunal d'instance de Jérusalem a retenu contre l'accusé l'usurpation de qualité et souligné que la justice se devait de protéger le public contre ce type "de criminels beaux parleurs et retors susceptibles d'abuser de leurs victimes".
La Cour suprême d'Israël a établi en 2008 une jurisprudence en la matière en qualifiant pénalement de viol des rapports sexuels obtenus par ruse. Il s'agissait en l'espèce d'un homme s'étant fait passer pour un responsable gouvernemental qui avait obtenu les faveurs d'une femme en lui promettant de bénéficier de passe-droits.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS