Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le vice-premier ministre israélien Silvan Shalom a démissionné dimanche après que des médias ont fait état d'accusations de harcèlement sexuel à son encontre. Il a précisé qu'il quittait la politique.

Silvan Shalom, qui est âgé de 57 ans, est membre de longue date du Likoud, le parti de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Il a également occupé dans sa carrière le portefeuille des Affaires étrangères.

Ces derniers jours, la presse israélienne a révélé que plusieurs femmes s'étaient plaintes de harcèlement de la part de Silvan Shalom, qui est également ministre de l'Intérieur. Dimanche, le procureur général d'Israël a confié à la police une enquête sur ces accusations.

"J'ai décidé de démissionner de ma position de ministre et de membre de la Knesset (le parlement israélien)", a déclaré Silvan Shalom dans un communiqué. "Ma famille m'apporte son soutien total, mais rien ne justifie le prix qu'elle doit payer", a-t-il dit.

Précédent

Le vice-premier ministre n'est pas le premier homme politique à être contraint à la démission pour des accusations liées à des infractions à caractère sexuel.

L'ancien président Moshe Katsav a dû quitter ses fonctions en 2007. Il a ensuite été condamné à sept ans de prison pour avoir violé à deux reprises une assistante quand il était ministre à la fin des années 90 et pour agression sexuelle sur deux femmes qui travaillaient avec lui quand il était président.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS