Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Israël: Netanyahu lance sa campagne à droite toute

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, chef du Likoud, a lancé mardi soir sa campagne en assurant que sa priorité était de "stopper" le programme nucléaire iranien. Il est considéré comme le grand favori des élections législatives du 22 janvier.

"Qui les électeurs considèrent-ils comme le candidat le plus à même de faire face à la menace iranienne? A la menace liée aux missiles? A la menace du terrorisme?", s'est exclamé M. Netanyahu devant ses partisans rassemblés à Jérusalem.

"Il nous reste encore beaucoup de choses à faire. Avant toute chose, nous devons stopper le programme nucléaire iranien, et le temps passe. C'est ma première mission en tant que Premier ministre", a averti le chef du gouvernement israélien qui a menacé ces derniers mois de recourir à une opération militaire contre l'Iran.

Israël et les Occidentaux soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil. Ce que Téhéran dément.

Bilan flatteur

M. Netanyahu a dressé un bilan économique flatteur de son gouvernement et n'a que brièvement évoqué le conflit avec les Palestiniens: "Notre main sera toujours tendue vers nos voisins pour une paix véritable et réciproque, tout en continuant à insister sur les intérêts vitaux de l'Etat d'Israël en dépit de toutes les pressions", a-t-il répété.

Le premier ministre, qui est doublé sur sa droite par une progression des nationalistes religieux, a promis de "renforcer" encore les colonies juives. Il jure à nouveau qu'"avec l'aide de Dieu, nous continuerons à vivre et à bâtir à Jérusalem, qui restera toujours indivisible sous la souveraineté israélienne".

A l'approche des élections, le gouvernement Netanyahu a promis de construire des milliers de logements pour les colons à Jérusalem-Est annexée et en Cisjordanie occupée. Il veut ainsi punir les Palestiniens d'avoir demandé et obtenu le statut l'Etat observateur à l'ONU.

Mais M. Netanyahu n'aurait aujourd'hui aucune difficulté à former une confortable coalition dans la prochaine Knesset, avec l'appui de l'extrême droite et des religieux ultra-orthodoxes, sans compter d'éventuels partenaires centristes. Il est le grand favori et devrait donc obtenir un troisième mandat de premier ministre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.