Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Israël approuve 1100 nouveaux logements de colons en Cisjordanie

L'an dernier, plus de 6700 logements avaient été approuvés dans des colonies de peuplement, le chiffre le plus élevé depuis 2013, selon l'ONG anticolonisation La Paix maintenant (image d'illustration).

KEYSTONE/AP/DAN BALILTY

(sda-ats)

Israël a délivré son feu vert à plus de 1100 nouveaux logements de colons en Cisjordanie. Il poursuit l'impulsion donnée à la construction en territoire palestinien occupé, a indiqué jeudi l'organisation anticolonisation la Paix maintenant.

Les 1122 unités d'habitation approuvées mercredi sont à différents stades dans la procédure: 352 ont reçu un feu vert final, ce qui signifie peu ou prou que les travaux peuvent commencer, alors que 770 autres ont été validées pour la première fois, a dit la Paix maintenant à l'AFP.

Sur les 1122, sept logements déjà construits sans autorisation ont été approuvés rétroactivement, a précisé une responsable de la Paix maintenant, Hagit Ofran. En 2017, 6742 logements avaient été approuvés, le chiffre le plus élevé depuis 2013, selon la Paix maintenant.

Après l'administration du président américain Barack Obama, ouvertement critique à l'encontre de la colonisation, celle du président Donald Trump commencée en janvier 2017 s'est signalée par sa discrétion sur le sujet, en même temps que par son non-engagement en faveur de la solution dite à deux Etats.

Obstacle à la paix

La colonisation, c'est-à-dire la construction d'habitations civiles dans les territoires palestiniens occupés ou annexés par Israël depuis 1967, est illégale au regard du droit international.

Elle est considérée par une grande partie de la communauté internationale comme un obstacle à la paix entre Israéliens et Palestiniens, en particulier à la solution à deux Etats, c'est-à-dire la création d'un Etat palestinien indépendant coexistant avec Israël, qui demeure la référence de l'ONU pour résoudre l'un des plus vieux conflits de la planète.

Non seulement la colonisation rogne les terres sur lesquelles les Palestiniens aspirent à former un Etat mais, en fragmentant la continuité des territoires, elle menace de rendre impossible la création d'un tel Etat, disent ses détracteurs.

La plupart des 1122 logements approuvés mercredi par un organe relevant du ministère israélien de la Défense sont censés être construits dans des colonies existantes situées en Cisjordanie, a souligné Hagit Ofran.

Paris 'condamne'

Cela reflète la politique du gouvernement israélien, "qui consiste à construire dans toute la Cisjordanie, surtout à des endroits qu'Israël devrait évacuer (en cas d'accord avec les Palestiniens), pour torpiller la solution à deux Etats", s'est émue Hagit Ofran.

La France a "condamné" ces annonces jeudi et demandé l'arrêt de la colonisation "afin de préserver un horizon politique crédible".

La colonisation "nuit à la recherche d'une paix juste et durable et entrave la solution des deux Etats". Elle "contribue également à attiser les tensions sur le terrain", a dit le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.