Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Israël a décidé d'autoriser l'importation de véhicules privés dans la bande de Gaza, a annoncé dimanche soir l'armée dans un communiqué. C'est la première fois depuis 2007.
Les premières voitures devaient franchir lundi matin la frontière de Gaza, au terminal israélien d'Erez, a indiqué le communiqué, sans en préciser le nombre.
"Le transfert de véhicules pour le secteur privé palestinien est une première depuis la prise de pouvoir par le (mouvement islamiste) Hamas" en juin 2007 à Gaza, a souligné l'armée israélienne.
Pressions internationalesPressé par la communauté internationale, Israël a allégé son embargo contre la bande de Gaza, facilitant l'entrée des "biens à usage civil", depuis le raid meurtrier de sa marine contre une flottille d'aide multinationale le 31 mai dernier au large du territoire palestinien.
L'opération avait coûté la vie à neuf passagers turcs, déclenchant de nombreuses protestations dans le monde.
Depuis, Israël a autorisé l'accès à Gaza de biens de construction destinés à des projets de la communauté internationale approuvés par l'Autorité palestinienne, une initiative saluée par les acteurs internationaux et les ONG.
Jusqu'à présent, Israël n'autorisait qu'au compte-gouttes l'acheminement de tels matériaux destinés à des projets supervisés par des agences internationales.
L'Etat hébreu maintient toutefois un strict blocus maritime pour, selon lui, empêcher l'importation de matériel de guerre dans le territoire. Le blocus israélien a été imposé en juin 2006, après l'enlèvement d'un soldat israélien à la lisière de la bande de Gaza, puis renforcé lorsque le Hamas a pris le pouvoir un an plus tard.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS