Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Benjamin Netanyahu administrant lundi "les preuves", selon lui, d'un programme nucléaire iranien secret

KEYSTONE/AP/SEBASTIAN SCHEINER

(sda-ats)

Benjamin Netanyahu a indiqué lundi que son pays disposait de "preuves" d'un programme secret iranien pour se doter de l'arme nucléaire. Le premier ministre israélien l'a dit depuis le QG de l'armée. Washington se prononcera d'ici au 12 mai sur l'accord avec Téhéran.

Virulent détracteur de l'accord sur les activités nucléaires de l'Iran, M. Netanyahu s'est encore dit convaincu lors de son allocution retransmise à la télévision israélienne que le président américain Donald Trump allait prendre "la bonne décision" sur l'avenir de cet accord, en principe d'ici deux semaines environ.

Le premier ministre a accusé l'Iran d'avoir menti en prétendant n'avoir jamais conduit de programme nucléaire à vocation militaire et d'avoir continué à mentir après la signature de l'accord en 2015.

"Après avoir signé l'accord, l'Iran a intensifié ses efforts pour cacher ses archives secrètes", a poursuivi M. Netanyahu. "Même après, l'Iran a continué de préserver et d'étendre son savoir-faire en matière d'armes nucléaires pour un usage futur", a poursuivi le premier ministre, qui a montré des vidéos et des photos présentées comme des "copies exactes" des archives nucléaires iraniennes.

L'Iran a en revanche moqué les "pseudo-révélations" de Benjamin Netanyahu. "Comme c'est pratique. Timing parfait: le garçon qui crie au loup fait des pseudo-révélations sur la base de renseignements à quelque jours de la date du 12 mai", a écrit lundi soir le ministre iranien des affaires étrangères Mohammad Javad Zarif sur Twitter.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS