Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Israël et le Hamas pourraient conclure une trêve grâce à l'Egypte

Israël et les Palestiniens de la bande de Gaza auraient accepté mardi le principe d'un cessez-le-feu. Négocié par l'Egypte, il entrerait en vigueur à minuit (23h00 en Suisse), a annoncé un représentant du Hamas, des propos démentis par un responsable israélien.

"Un accord sur l'accalmie a été conclu. Il sera proclamé à 21h00 et entrera en vigueur à minuit", a déclaré à Reuters Ayman Taha, au nom du mouvement islamiste.

L'accord n'est pas encore finalisé et "la balle est toujours en jeu", a par la suite affirmé Mark Regev, porte-parole du gouvernement israélien, interrogé sur CNN, alors que des tracts invitant les civils à évacuer les lieux ont été largués mardi sur plusieurs localités de la bande de Gaza.

Poursuite des combats

Sur le terrain, l'armée israélienne a bombardé une centaine de cibles dans la bande de Gaza, notamment des dépôts de munitions et le siège de la Banque islamique nationale.

Elle n'a cependant pas fait cesser les tirs de roquettes en direction de l'Etat hébreu, l'objectif officiel de l'offensive entamée mercredi. Jérusalem a ainsi été visée pour la deuxième fois depuis le début de l'opération "Pilier de défense". Le projectile s'est abattu dans une zone inhabitée de Cisjordanie, sans faire de blessé, mais provoquant une alerte aérienne.

Dans l'après-midi, la police israélienne avait dénombré plus de 150 tirs de roquettes qui ont pour la plupart été interceptées par le dispositif "Dôme de fer". Les services de secours font toutefois état d'une dizaine de blessés côté israélien.

Armes iraniennes

Le chef du Jihad islamique, Ramadan Abdallah Challah, a par ailleurs reconnu mardi sur la chaîne de télévision Al-Jazeera que les groupes palestiniens de la bande de Gaza utilisaient des armes iraniennes dans les attaques contre Israël.

"Tout le monde le sait. Ce n'est pas un secret", a-t-il encore dit, sans préciser le type d'armes iraniennes dont disposent les groupes armés de la bande de Gaza ou par quel moyen ces armes ont été livrées.

Depuis mercredi, 126 Palestiniens, dont une moitié de civils et 27 enfants, ont été tués dans la bande de Gaza, selon les chiffres communiqués par les hôpitaux. Les tirs de roquettes en provenance de l'enclave ont par ailleurs coûté la vie à trois Israéliens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.