Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Benjamin Netanyahu n'a pas l'intention de prolonger le gel de la colonisation juive en Cisjordanie. Son bureau l'a annoncé ce mercredi peu avant l'arrivée du premier ministre israélien à la Maison blanche pour des entretiens avec le président américain Barack Obama.
Barack Obama a assuré mercredi que les extrémistes ne parviendraient pas à saborder le dialogue de paix direct entre Israéliens et Palestiniens après l'attentat commis en Cisjordanie contre des colons juifs. Le président américain a reçu les protagonistes des négociations avant leur début jeudi.
M. Obama a accueilli en milieu de matinée le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans le Bureau ovale de la Maison Blanche pour une rencontre bilatérale de 90 minutes, au terme de laquelle le dirigeant américain a condamné le "massacre absurde" de quatre colons près de Hébron la veille, revendiqué par le mouvement islamiste Hamas.
Barack Obama a ensuite reçu en début d'après-midi le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, rencontre à l'issue de laquelle il a affirmé que des "progrès" avaient été accomplis, sans donner plus de détails.
Le président américain devait ensuite voir le roi Abdallah de Jordanie et le président égyptien Hosni Moubarak. Tous devaient se retrouver en soirée pour un dîner lançant formellement les négociations.
M. Netanyahu a de son côté assuré vouloir mettre fin "une fois pour toutes" au conflit et appelé à défendre la paix contre ses ennemis, qualifiant M. Abbas de "partenaire", selon des extraits du discours qu'il devait prononcer mercredi soir.
M. Netanyahu a affirmé à la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton qu'il n'avait pas l'intention de prolonger le moratoire de la colonisation israélienne en Cisjordanie, qui arrive à échéance le 26 septembre, a indiqué son bureau.
En réponse, le porte-parole palestinien Nabil Abou Roudeina a affirmé qu'un redémarrage des constructions "vouerait les négociations à l'échec".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS