Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Beyrouth - Israël a tenté mercredi de calmer le jeu et éviter une escalade des violences avec le Liban au lendemain des plus graves incidents frontaliers depuis 2006, qui ont fait quatre tués. L'Etat hébreu a toutefois déraciné l'arbre qui était à l'origine des violences de mardi.
"J'espère qu'il n'y aura pas d'escalade, que nous aurons un été calme et que les choses vont redevenir normales", a affirmé le ministre de la Défense Ehud Barak à l'issue d'une réunion du cabinet de sécurité.
"Il y a une très grave provocation et nous avons réagi de façon mesurée, juste et immédiate. (...) Il faut agir de telle sorte qu'un incident local ne dégénère pas en une véritable crise", a-t-il ajouté.
Les accrochages, qui ont coûté la vie à trois Libanais - deux soldats et un journaliste - et à un officier israélien, ont eu lieu dans un secteur frontalier où l'armée israélienne voulait déraciner un arbre.
Des responsables militaires libanais avaient affirmé que l'arbre se trouvait au Liban ce qu'ont contesté les Israéliens. La Force des Nations unies au Liban (FINUL), stationnée dans le sud du Liban, a affirmé mercredi que l'arbre se trouvait "au sud de la Ligne bleue, du côté israélien".
La Ligne bleue a été tracée par l'ONU à la suite du retrait de l'armée israélienne en mai 2000 du sud du Liban après 22 ans d'occupation pour faire office de frontière. Le porte-parole du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, Marc Regev, s'est félicité de la déclaration de la FINUL qui "apporte un soutien" à Israël.
"L'armée libanaise n'avait, de ce fait, aucune raison d'ouvrir le feu vers nos soldats et ses attaques sont injustifiables", a également ajouté Marc Regev. Le Liban a lui maintenu sa version selon laquelle l'arbre se trouvait en territoire libanais, estimant qu'"il existe des secteurs au sud de la Ligne bleue qui sont en territoire libanais".
"Les arbres (...) se trouvaient au sud de la Ligne bleue mais en territoire libanais", a déclaré le ministre libanais de l'Information Tarek Mitri. Sur le terrain, des soldats israéliens ont finalement déraciné l'arbre, ainsi que deux autres à proximité, mercredi matin au moyen d'une grue.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS