Quatre personnes ont été arrêtées jeudi dans le cadre de l'enquête sur l'effondrement la semaine dernière d'un immeuble d'habitation, a rapporté l'agence de presse DHA. Cet incident a fait 21 morts à Istanbul.

La responsable du projet, le responsable technique, un ingénieur civil et une inspectrice chargée de faire respecter les normes ont été arrêtés pour avoir «causé la mort d'autrui par négligence», d'après DHA.

Vingt-et-une personnes ont perdu la vie et quatorze autres ont été blessées dans l'effondrement le 6 février d'un immeuble de huit étages, situé dans le district de Kartal, sur la rive asiatique d'Istanbul. Ce drame illustre l'état de fragilité dans lequel se trouvent certains immeubles d'habitation à Istanbul, avec plusieurs effondrements survenus ces dernières années.

Les médias turcs ont souligné que les trois derniers étages de l'immeuble avaient été construits sans autorisation. Cette pratique est relativement courante à Istanbul, mégalopole tentaculaire de plus de 15 millions d'habitants.

Tirer les leçons

L'effondrement de l'immeuble a ravivé les critiques contre une amnistie accordée l'an dernier par le gouvernement aux personnes concernées par ces constructions illégales en hauteur. Cette mesure a été jugée électoraliste avant un scrutin municipal en mars prochain.

Le président Recep Tayyip Erdogan avait appelé samedi à "tirer les leçons" de ce drame, et l'ordre a déjà été donné par les autorités de détruire 8 immeubles jugés à risque et situés dans les environs de celui qui s'est effondré, selon l'agence étatique Anadolu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.