Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rome - La crise entre le chef du gouvernement italien et son ex-allié Gianfranco Fini prend une tournure préoccupante pour Silvio Berlusconi. Trente-deux députés quittent le parti au pouvoir PDL, ce qui pourrait priver le chef d'Etat de sa confortable majorité au parlement.
Les députés, proches de Gianfranco Fini, ont annoncé officiellement qu'ils avaient décidé de créer un nouveau groupe à l'Assemblée. Appelé "Avenir et liberté pour l'Italie", le groupe comprend plusieurs ministres.
Le gouvernement de Berlusconi disposait jusqu'à présent d'une majorité confortable à la Chambre basse avec 271 PDL (le grand parti de droite fondé en 2009), 59 Ligue du Nord et 12 députés de centre-droit, soit 342 au total.
L'opposition dispose de 269 sièges, tandis que 19 "autres" oscillent entre les deux camps. La majorité absolue est de 316 voix pour 630 députés.
M. Berlusconi pourrait rencontrer des difficultés à faire passer des textes cruciaux, comme ses réformes de la justice. Mais selon les médias italiens, le Cavaliere, prévoyant ces défections, a déjà commencé les tractations pour s'assurer le vote des indécis.
Le feu a éclaté après des mois de tensions entre les deux alliés. Silvio Berlusconi a pressé Gianfranco Fini de quitter la présidence de l'Assemblée, jugeant ses positions incompatibles avec celles de son parti. "J'ai été de fait expulsé du parti que j'ai contribué à fonder", a affirmé M. Fini.
"Evidemment, je ne donnerai pas ma démission, car chacun sait que le président doit garantir le respect de la Constitution et la conduite impartiale de l'activité de la Chambre et non seulement celle de la majorité qui l'a élu", a-t-il déclaré.
"Soutenir le contraire démontre une logique d'entreprise, comme (le ferait) un PDG, ce qui n'a rien à voir avec nos institutions", a-t-il poursuivi.
M. Fini a annoncé plus tôt que ses troupes au Parlement "n'hésiteraient pas à s'opposer à des choix de l'exécutif injustes ou contraires à l'intérêt général".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS