Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une plaque commémorative a été dévoilée dimanche sur le site où Benito Mussolini a été exécuté en 1945, à l'initiative d'une association de vétérans qui avaient combattu aux côtés du dictateur. Environ 200 néo-fascistes ont assisté à la cérémonie.

Mussolini et sa maîtresse Clara Petacci avaient été capturés par des partisans sur le rivage du lac de Côme alors qu'ils essayaient de se réfugier en Suisse. Ils ont été exécutés le 28 avril 1945 dans une maison du village de Giulino di Mezzegra. Les corps ont ensuite été emmenés à Milan pour être exhibés, pendus sur une place publique.

Plaque bénie

La cérémonie a eu lieu à Giulino di Mezzegra, où la plaque a été apposée sur la maison qui avait servi de dernier refuge à Mussolini. La plaque a été bénie par un prêtre. Le maire du village était présent, le conseil municipal ayant approuvé l'initiative de l'Union nationale des combattants de la République sociale italienne.

L'association des partisans anti-fascistes ANPI a condamné la démarche et annoncé qu'elle chercherait à la faire annuler. "Il est grave de constater qu'en dépit" du fait que l'Italie est régie par "une Constitution anti-fasciste, il y a encore des gens qui aident les fascistes dans ce genre de manifestations", a-t-elle déclaré.

Jusque-là, une simple croix noire désignait la maison de Giulino di Mezzegra où Mussolini a été exécuté. Des nostalgiques de Mussolini dans les groupes d'extrême droite lui vouent toujours un culte et des milliers de visiteurs se rendent chaque année sur sa tombe à Predappio.

ATS