Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rome - Le maire écologiste d'un village touristique du sud de l'Italie a été assassiné en pleine rue dans une embuscade ressemblant à celles de la mafia locale, la Camorra, ont indiqué les autorités. Angelo Vassallo s'était notamment opposé aux constructions illégales.
Le corps de l'élu de centre-gauche de Pollica (2500 habitants) sur la côte touristique du Cilento, au sud de Salerne, a été découvert par son frère, selon les premiers éléments de l'enquête policière.
Selon les témoins cités par la police, M. Vassallo, surnommé le maire-pêcheur parce qu'il gérait des activités dans ce secteur, a été abattu au volant de sa voiture alors qu'il rentrait entre 22H30 et 23H30. Une ou plusieurs personnes se sont approchées de la fenêtre et l'ont touché à la tête, au cou et en plein coeur.
"Préoccupé"Le procureur Alfredo Grecco chargé de l'enquête a indiqué qu'Angelo Vassallo "était préoccupé ces derniers temps et (le) tenait constamment informé de certaines choses". "C'était un homme qui luttait contre l'illégalité et était toujours en première ligne, s'il se produisait quelque chose de particulier sur son territoire, il me prévenait", a ajouté le magistrat.
L'ancien juge anti-mafia Raffaele Marino, substitut du procureur à Torre Anunziata et ami personnel du maire assassiné, s'est dit convaincu que les commanditaires du meurtre appartiennent à la mafia locale, la Camorra. "Il a été tué pour un non de trop. Un non adressé à des gens qui ne supportent pas les réponses négatives", a-t-il dit.
"Drapeau bleu"Angelo Vassallo, qui laisse une femme et deux enfants, avait défrayé la chronique en prenant en janvier dernier un arrêté municipal infligeant 1000 euros d'amende à toute personne jetant des cendres ou des mégots de cigarette par terre.
Elu à la tête d'une liste citoyenne proche de la gauche, il était très connu pour son attention pour l'environnement. Il avait obtenu pour la jolie baie de Pollica la distinction "drapeau bleu" qui garantit en Italie des eaux d'une propreté irréprochable.
Sous le choc, beaucoup de commerçants ont gardé leurs boutiques et bars fermés lundi dans un village très prisé des touristes d'Europe du nord, notamment venant d'Allemagne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS