Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le président de la Chambre des députés, Gianfranco Fini, ex-allié de Silvio Berlusconi, a réclamé dimanche à Pérouse la démission du chef du gouvernement italien. Il s'exprimait devant ses partisans réunis pour la première convention nationale de son nouveau parti, Avenir et liberté.
Silvio Berlusconi "doit prendre la décision (...) de remettre sa démission et dire que la crise (de gouvernement) est ouverte de fait", sinon les ministres pro-Fini quitteront le gouvernement, a-t-il déclaré devant 10'000 partisans enthousiastes de son mouvement Futur et liberté pour l'Italie (FLI).
Pour le président de la Chambre des députés, il faut "arriver à une nouvelle phase (de la législature) au cours de laquelle on rediscute de l'ordre du jour et du programme, on vérifie la nature de la coalition et la composition du gouvernement".
M. Fini a rompu fin juillet avec M. Berlusconi, quittant le Peuple de la Liberté (PDL), parti qu'ils avaient fondé ensemble un an plus tôt, pour créer sa propre formation.
Dans sa dissidence, il a été suivi par une quarantaine de députés et sénateurs, privant Berlusconi de sa majorité absolue quasi-automatique à la Chambre et le mettant en difficultés au Sénat. Le gouvernement Berlusconi compte quatre ministres pro-Fini.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS