Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Johnny le Gitan" en 1989, l'année où il avait été condamné à la prison à vie pour des assassinats, des enlèvements et des cambriolages qui ont "terrorisé Rome" pendant près de 15 ans (archives).

KEYSTONE/ANSA/MASSIMO CAPODANNO

(sda-ats)

La police italienne a annoncé mardi soir l'arrestation de "Johnny le Gitan". Ce meurtrier multirécidiviste, dont les crimes ont tenu en haleine l'Italie pendant des années, s'était évadé à l'occasion d'une permission il y a trois semaines.

"Johnny le Gitan a été trahi par l'amour. Au moment de son arrestation, il se trouvait avec (sa compagne, ndlr) Giovanna Truzzi qui s'était elle-même évadée des arrêts domiciliaires", explique la police dans un communiqué. Le couple a été arrêté dans la province de Sienne, en Toscane (centre), ajoute-t-elle.

L'homme, âgé de 57 ans, avait été condamné à la prison à vie en 1989 pour des assassinats, des enlèvements et des cambriolages qui ont "terrorisé Rome" pendant près de quinze ans, rappelait le quotidien La Repubblica.

Il avait été mis en cause dans la mort en 1975 du cinéaste Pier Paolo Pasolini, mais a toujours clamé son innocence dans cette affaire. Alors âgé de quinze ans, il avait commis la même année son premier meurtre avéré au cours d'un cambriolage qui avait mal tourné.

"Johnny le Gitan", ainsi surnommé pour son appartenance à une famille de gens du voyage, n'a pas regagné le 30 juin sa prison de Fossano, dans le Piémont (nord). Depuis huit mois, il bénéficiait d'une permission de sortie quotidienne pour aller travailler.

Il s'était évadé à trois reprises par le passé dont une fois déjà à l'occasion d'une journée de permission. Il s'était alors lancé dans des vols à main armée accompagnés de l'enlèvement d'une jeune fille et du meurtre de deux hommes dont un policier. Sa vie a inspiré une chanson et un film.

ATS