Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le dalaï-lama, chef spirituel des Tibétains, s'est rendu dimanche dans le nord-est de l'Italie, une zone touchée en mai par deux séismes meurtriers. Il a été accueilli par des centaines de personnes auxquelles il a demandé d'être "déterminées".

"Vous devez être déterminés, il n'y a que cela pour vous aider à construire une nouvelle maison et affronter l'avenir", a-t-il dit à la population de Mirandola, une des localités à l'épicentre du séisme en Emilie-Romagne, selon les médias italiens.

"J'ai vu des maisons et des usines détruites en arrivant ici. C'est un désastre. J'ai prié pour vous et dès que j'en ai eu l'occasion, je suis venu ici", a poursuivi le dalaï-lama.

"Il n'est pas juste de venir les mains vides à un endroit touché par une catastrophe et pour cette raison j'ai décidé de faire une autre donation de 50'000 dollars (environ 48'000 francs) à la population", a-t-il ajouté, après avoir annoncé dans les jours précédents une donation du même montant en faveur des personnes de cette région.

L'Emilie-Romagne a été touchée les 20 et 29 mai par deux séismes puissants, d'une magnitude de 6 et de 5,8, dont les épicentres étaient distants de quelques dizaines de kilomètres seulement et qui ont fait 25 morts.

Les deux séismes et leurs répliques ont causé pour plusieurs milliards d'euros de dégâts, et près de 15'000 personnes ont dû abandonner leur domicile.

D'autres visites prévues

Le dalaï-lama doit partir de Mirandola pour la région de Bari (sud). Il se rendra dans la localité de Matera, où il participera à une audience publique en compagnie des prix Nobel de la paix Betty Williams et Rigoberta Menchu, ainsi que du maire de la ville italienne.

Le lendemain, le dalaï-lama ira dans la "ville de la paix", Scanzano Jonico, une autre commune proche de Bari. Ensuite, du 26 au 28 juin, il sera dans la capitale économique italienne, Milan, pour s'entretenir notamment avec des étudiants.

Le pape Benoît XVI doit se rendre pour sa part mardi prochain pour une brève visite dans la zone touchée par les séismes.

ATS