Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nouvelle rencontre mercredi matin entre le président italien Sergio Mattarella (photo) et le premier ministre désigné Carlo Cottarelli pour former un gouvernement.

KEYSTONE/AP ANSA/FABIO FRUSTACI

(sda-ats)

Le Mouvement 5 Etoiles (M5S) a invité mercredi l'économiste eurosceptique Paolo Savona à retirer sa candidature au poste de ministre de l'Economie. Ce geste permettrait de sortir de l'impasse et de former un gouvernement de coalition M5S-Ligue d'extrême droite.

M. Savona est soutenu par la Ligue qui insiste pour qu'il joue un rôle dans un éventuel gouvernement. Mais le veto opposé par le président Sergio Mattarella à ce choix a précipité dimanche l'échec des tractations entre le parti d'extrême droite et le mouvement antisystème.

"Il est surprenant que Paolo Savona, une personnalité très cultivée et doté d'une grande sensibilité politique, n'ait pas encore pris la décision de se retirer", a déclaré Laura Castelli, une parlementaire proche du chef du M5S, Luigi Di Maio.

L'économiste Carlo Cottarelli, un européen convaincu, a été nommé lundi au poste de président du Conseil par intérim jusqu'à la tenue d'élections législatives anticipées. Mais les concertations entre le M5S et la Ligue ont repris mercredi et M. Cottarelli a lui-même jugé possible la création d'un gouvernement politique et non technocratique.

Frénésie de conjectures

Carlo Cottarelli est retourné voir le président Sergio Mattarella de manière informelle mercredi matin. L'annonce de la composition de son équipe gouvernementale était attendue mardi en fin d'après-midi, mais elle a été reportée sans explications, ce qui a poussé les médias italiens à une frénésie de conjectures.

Certains ont évoqué un retour aux urnes dès le 29 juillet, tandis que des ouvertures mardi soir de Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) ont relancé l'hypothèse d'un gouvernement entre le M5S et la Ligue (extrême droite).

Parmi les scénarios possibles, la presse évoquait un retour du juriste Giuseppe Conte à la tête d'un gouvernement ou même celle d'un exécutif dirigé par Matteo Salvini, chef de file de la Ligue - ou par son bras droit Giancarlo Giorgetti - actuellement en pleine ascension dans les sondages.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS