Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police financière italienne a lancé une opération contre un commerce illicite d'or, dirigé depuis la Suisse. Elle a mené plus de 250 perquisitions à travers tout le pays et saisi des biens pour un montant total de 163 millions d'euros (près de 200 millions de francs).

Le réseau est soupçonné d'association de malfaiteurs en vue de blanchiment d'argent, recel, fraude fiscale et exercice abusif du commerce d'or, ont rapporté jeudi les agences de presse italiennes.

La justice "a ordonné la mise sous séquestre de plus de 500 comptes bancaires afin de bloquer (...) les disponibilités financières des principaux accusés", a indiqué de la police. L'enquête porte sur 118 personnes, précise-t-elle dans un communiqué.

Ramifications en Suisse

Le major de la police de Naples Alessandro Langella n'a pas voulu confirmer jeudi à l'ats que douze des 118 inculpés sont des Tessinois, comme l'ont annoncé des médias tessinois. Il a précisé que l'enquête se poursuivait.

L'organisation était dirigée depuis la Suisse et avait des "branches opérationnelles" en Toscane, en Campanie (la région de Naples) et dans le Piémont. C'est là qu'elle récoltait le métal précieux à travers un réseau dense de magasins d'achat d'or et d'agents actifs dans ce secteur.

Les fonds nécessaires à cette opération "entraient frauduleusement en Italie, en provenance de la Suisse. Ici, ils servaient à acheter de l'or et de l'argent, qui sortaient à leur tour frauduleusement du pays pour entrer en Suisse, transformés en lingots", a expliqué M. Langella.

Au total, ce réseau aurait blanchi 4500 kilogrammes d'or et 11'000 kg d'argent seulement cette année.

Multiplication des boutiques

Les réseaux criminels brassent des milliards dans la Péninsule grâce à la multiplication des boutiques proposant aux Italiens frappés par la crise d'échanger leur or contre de l'argent sonnant et trébuchant.

Une grande partie de cet or traverse ensuite les Alpes pour arriver en Suisse. Les saisies d'or par les douanes ont bondi de 50%, selon des chiffres officiels, cités au même moment. Les ventes légales d'or italien à la Suisse ont pour leur part atteint les 120 tonnes l'an dernier, contre 73 tonnes en 2010 et 64 tonnes en 2009.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS