Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un prêtre a été arrêté en état d'ivresse au volant d'une automobile la semaine dernière dans la région de Bolzano, au nord de l'Italie. Son permis de conduire lui a été retiré, a-t-on appris lundi dans le journal local, l'"Alto Adige".

Au moment du contrôle, le curé revenait d'un mariage qu'il avait célébré. Il avait ensuite pris part aux festivités tout au long de la journée. L'alcootest a révélé une ébriété de 1,7 milligrammes d'alcool dans le sang, soit plus du triple du maximum autorisé.

L'homme d'église a été mis en examen pour conduite en état d'ivresse. Le véhicule n'a pas été confisqué puisqu'il ne s'agissait pas du sien.

Selon la loi, le chauffard risque une amende de 1500 à 6000 euros et une peine de prison pouvant aller jusqu'à 6 mois. La suspension de son permis peut durer de un à deux ans. A défaut de demander l'aide du ciel, le religieux pourra faire appel à un avocat pour se défendre devant les tribunaux.

ATS