Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Italie: vote définitif d'une réforme contestée des universités

Rome - Le Sénat italien a voté définitivement jeudi une réforme des universités voulue par le gouvernement de Silvio Berlusconi. Le projet de loi était fortement contesté par les étudiants qui ont organisé dans tout le pays de grandes manifestations, dont certaines émaillées de violences.
Le Sénat, où le chef du gouvernement Silvio Berlusconi et ses alliés de la Ligue du Nord disposent d'une large majorité, ont voté massivement en faveur du projet de loi: 161 votes pour au total, 98 contre et six abstentions.
La réforme de l'Université, préparée par la ministre de l'Education Mariastella Gelmini, prévoit notamment la fusion des établissements les plus petits, l'entrée dans les conseils d'administration d'experts externes au monde académique et réduit le mandat des recteurs.
Ses détracteurs estiment qu'elle vise surtout à faire des économies, par exemple via le non renouvellement des contrats à durée déterminée (CDD) de dizaines de milliers de chercheurs.
Discussion auparavantDes manifestations contre cette réforme ont encore eu lieu mercredi à Rome et dans toute l'Italie, globalement dans le calme mais émaillées de quelques échauffourées à Palerme et à Milan.
Ces incidents ponctuels ont été sans commune mesure avec ceux du 14 décembre, lorsque le gouvernement avait dû faire face à des violents affrontements à Rome entre la police et les étudiants qui avaient fait plusieurs blessés.
Mercredi, une délégation d'étudiants a été reçue par le président de la République Giorgio Napolitano, auquel ils ont remis une lettre pour lui demander de ne pas signer le décret-loi sur la réforme.
"Si vous signez la loi Gelmini, vous annulerez le droit aux études, un des droits fondamentaux de la Constitution qui est le pacte fondateur de notre société, qui garantit équité et démocratie", écrivent les étudiants dans cette lettre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.