Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministre français du Budget Jérôme Cahuzac, accusé par un média d'évasion fiscale sur un compte secret en Suisse, a demandé mercredi à UBS de certifier qu'il n'avait jamais eu de compte dans cet établissement. Il s'agit pour lui de "clouer définitivement le bec" du site Mediapart qui l'accuse du contraire.

Dans une note publiée mercredi sur son blog, il reproduit toutefois une lettre de l'Union des banques suisses (UBS) affirmant ne pas établir, "par principe", de "confirmations négatives", sans se référer au cas particulier du ministre.

Début décembre, le site Mediapart avait affirmé, enregistrement sonore à l'appui, que M. Cahuzac avait détenu un compte bancaire caché chez UBS, clôturé en 2010 et dont les avoirs ont été transférés, via des montages complexes, à Singapour.

Le ministre français, qui a fait de la lutte contre l'évasion fiscale un de ses chevaux de bataille, avait porté plainte pour diffamation.

Plusieurs médias avaient estimé qu'il lui suffisait, pour faire taire les accusations, de demander à UBS de certifier qu'il n'avait jamais été son client, par une démarche qui permettrait à un particulier de demander la levée du secret bancaire le concernant.

"Clouer le bec"

Jusqu'ici, l'entourage du ministre expliquait qu'il s'y refusait car, en tant qu'"homme d'honneur", il ne lui revenait pas d'apporter les preuves à sa décharge.

Mais il a changé d'avis car, dit-il, il "ne souhaite rien tant que clouer définitivement le bec des calomniateurs" M. Cahuzac, 60 ans, est ministre du Budget depuis l'arrivée en mai de François Hollande au poste de président. Ce dernier ne s'est pas exprimé publiquement jusqu'à présent sur l'affaire Cahuzac.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS