Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A 37 ans, Jacinda Ardern (C) devient la plus jeune dirigeante de l'archipel du Pacifique sud depuis 1856, ainsi que sa troisième première ministre.

KEYSTONE/AP/NICK PERRY

(sda-ats)

La travailliste Jacinda Ardern a été investie jeudi première ministre de Nouvelle-Zélande, après avoir obtenu le soutien d'un franc-tireur populiste placé par des législatives indécises en position d'arbitre. Elle met ainsi fin à 9 ans de règne du centre-droit.

A 37 ans, Mme Ardern devient la plus jeune dirigeante de l'archipel du Pacifique sud depuis 1856, ainsi que sa troisième première ministre.

Le centre-gauche était arrivé deuxième des législatives du 23 septembre derrière le Parti national du premier ministre sortant Bill English. Mais Mme Ardern est parvenue à forger une coalition gouvernementale après des semaines de négociations grâce au soutien des Verts, ses alliés traditionnels, et du parti New Zealand First (NZF) du dirigeant populiste Winston Peters.

Habitué à jouer le rôle d'arbitre entre la droite et la gauche, ce dernier a été investi au poste de vice-premier ministre et de ministre des Affaires étrangères. M. Peters, 72 ans, d'origine maorie et écossaise, est connu pour ses prises de position contre l'immigration asiatique et pour son protectionnisme.

"Nous promettons que ce gouvernement sera celui de tous les Néo-Zélandais, quel que soit le candidat pour lequel vous avez voté", a lancé la nouvelle première ministre aux personnes massées à l'extérieur du Parlement. Mais elle n'a donné aucune précision sur son agenda immédiat, en indiquant que des annonces seraient faites la semaine prochaine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS