Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro remporte le Champignac d'or 2011. La Vaudoise faisait partie des 41 candidats retenus par les lecteurs de "La Distinction" pour le traditionnel concours des plus belles performances oratoires romandes, indique samedi le journal.

La ministre doit son triomphe à ces paroles sur les ondes de la RSR: "Je pense que dans toute réforme, il y a des choses qui changent", a-t-elle déclaré en décembre 2010. Elle précède Séverin Bez qui s'est distingué dans une lettre au Gymnase de Burier.

Le directeur de l'enseignement postobligatoire vaudois obient le Champignac d'argent grâce à cette sentence: "Le tabagisme et la fumée passive étant des projets de santé publique majeurs, le Conseil d'Etat a décidé que la fonction publique devait jouer un rôle moteur".

"Tuer les langues mortes"

La députée UDC vaudoise Fabienne Despot s'est illustrée également. Elle reçoit la mention "Double peine" pour la perle suivante: "Vous aviez, avant EVM, 120 à 130 hellénistes qui sortaient par année au canton de Vaud. Il y en a 7 à 12. Ça veut dire qu'on est en train de tuer les langues mortes".

La journaliste Natacha Van Cutsem est honorée quant à elle de la mention "Clairvoyance lumineuse". "Est-ce que vous avez aussi un regard, en tant qu'Ivoirien, sur ce qui se passe en ce moment?" a-t-elle posé comme question en juin dernier.

Argument frappant

L'ancien journaliste sportif Bertrand Duboux est honoré enfin de la mention "Argument frappant" pour: "La boxe, c'est un sport populaire, ça touche de près les gens".

Inspiré d'un personnage de la bande dessinée "Spirou", le Grand Prix du Maire de Champignac est décerné chaque année depuis 1988. Il récompense "les personnalités qui se sont distinguées au cours de l'année par leur excellence dans l'art oratoire et leur maîtrise de la rhétorique classique".

ATS