Le conseiller national Jacques-André Maire (PS/NE) quittera la vie politique en 2019. Il ne briguera finalement pas un mandat au Conseil des Etats.

"Je renonce", a-t-il confirmé mardi à l'ats, revenant sur une information d'Arcinfo. Et de souligner: "On a une relève de qualité à Neuchâtel. Place aux jeunes!"

Il reconnaît qu'il aurait pu succéder à Didier Berberat qui se retire du Conseil des Etats, une chambre dont le climat lui aurait mieux correspondu. "La politique des blocs qui règne au Conseil national ne me convient pas", souffle-t-il.

Il a finalement renoncé car "il aurait fallu rempiler pour quatre ans, j'aurais alors 66 ans". Le Neuchâtelois est entré au Conseil national en 2009, où il a succédé à un certain Didier Berberat.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.