Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le pro-nucléaire Premier ministre japonais Shinzo Abe s'est rendu samedi matin à la centrale nucléaire de Fukushima, trois jours seulement après son investiture. Il voulait ainsi démontrer sa détermination à surmonter la crise.

Accompagné de plusieurs journalistes, M. Abe a passé une heure et demie sur le site de Fukushima Daiichi (Fukushima numéro un) un an après la stabilisation du complexe atomique dont quatre des six réacteurs ont été gravement endommagés par le violent séisme et le tsunami monstrueux du 11 mars 2011 dans le nord-est de l'archipel.

D'énormes quantités de substances radioactives avaient alors été libérées dans l'air, le sol et la mer. "Merci à tous. C'est très dur mais c'est grâce à vous que les travaux progressent vers le démantèlement", a déclaré M. Abe à "J Village", la base de départ et de retour des ouvriers chargés des travaux à Fukushima Daiichi.

"En cette période de fêtes de fin d'année, même si c'est très difficile aussi pour vos familles, oeuvrez avec courage en veillant bien à votre sécurité", a poursuivi le Premier ministre.

Réactiver les réacteurs

Revêtu d'une combinaison bleue et d'un masque de gaze, Shinzo Abe s'est ensuite rendu en bus près des réacteurs 5 et 6, les moins endommagés, ainsi que près des sites où sont entreposés les déchets et gravats radioactifs. Quelque 160'000 personnes ont quitté la région contaminée dont une partie est devenue totalement inhabitable.

Elu premier ministre le 26 décembre après l'écrasante victoire de son Parti libéral-démocrate (PLD) aux élections législatives dix jours plus tôt, M. Abe ne cache pas la volonté de son gouvernement de réactiver les réacteurs nucléaires qui seront jugés sûrs par l'Autorité de régulation, une entité indépendante établie en septembre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS