Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jean-François Copé a annoncé jeudi sa décision de saisir lui-même la commission nationale des recours de l'UMP du litige l'opposant à François Fillon. Peu auparavant, son rival avait indiqué être d'accord de rencontrer M. Copé, mais uniquement en présence du "sage" Alain Juppé.

"J'ai décidé de saisir moi-même dès aujourd'hui la commission nationale des recours", a déclaré le président proclamé de l'UMP Jean-François Copé, lors d'une conférence de presse au siège du parti. "Je propose que des représentants de chacun des (deux) candidats puissent assister en tant qu'observateurs à ses travaux" ainsi que l'ancien Premier ministre Alain Juppé, a-t-il dit.

Situation "kafkaïenne"

"À l'issue de ces travaux, la commission publiera les résultats et prendra la décision de modifier ou non les résultats", a ajouté M. Copé. Il a souligné sa volonté de "mettre un terme à cette situation kafkaïenne".

François Fillon a déclaré pour sa part mercredi soir qu'il n'entendait pas saisir la commission des recours de l'UMP, émettant des doutes sur son impartialité. Il avait même annoncé son intention de saisir les tribunaux si M. Copé persistait à refuser qu'Alain Juppé assume transitoirement la direction du mouvement.

Jeudi matin, M. Fillon a accepté l'invitation de M. Copé à le rencontrer à condition que l'entrevue se déroule en présence d'Alain Juppé, à qui M. Fillon a demandé de servir de médiateur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS