Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jean-Marie Bornet a été licencié par le gouvernement valaisan pour des propos tenus durant la campagne électorale pour le Conseil d'Etat (archives).

Keystone/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Le chef de l'information de la police cantonale valaisanne Jean-Marie Bornet a été licencié par le Conseil d'Etat valaisan. Ses déclarations durant la campagne électorale sont à l'origine de cette décision. Il va recourir au Tribunal cantonal contre cette décision.

Ses propos sur la justice et sur la loi Via sicura ont été jugés inadéquats, a-t-il expliqué vendredi à l'ats, confirmant une information du Nouvelliste. "Je suis choqué. On ne tient pas compte de mes états de service et on me sanctionne. On enfreint la liberté d'expression, on ne reconnaît pas la démocratie", a-t-il ajouté.

Contactée, la présidente du gouvernement Esther Waeber Kalbermatten s'est bornée à cette déclaration: "Afin de respecter la sphère privée de Jean-Marie Bornet, aucune information ne peut être donnée".

Candidat au Conseil d'Etat pour le "Rassemblement citoyen Valais", qu'il copréside, M. Bornet avait terminé avant-dernier lors du premier tour en mars avec un peu plus de 17'000 voix.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS