Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jean-Philippe Rochat (au premier plan) laissera sa place à Jürg Stahl à la présidence du comité de Sion 2026 (archives).

Keystone/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Jean-Philippe Rochat quitte la présidence du comité des Jeux olympiques d'hiver Sion 2026, d'après un communiqué commun de Sion 2026 et de Swiss Olympic reçu mercredi soir. C'est le président de cette dernière organisation, le Zurichois Jürg Stahl, qui lui succédera.

"Je m'étais fixé comme objectif prioritaire de contribuer à convaincre le Conseil fédéral de soutenir la candidature", explique M. Rochat, cité dans le communiqué. "C'est désormais chose faite, et avec la transmission du dossier à Jürg Stahl, la première phase est à terme", note-t-il, disant avoir "le sentiment du devoir accompli".

Et celui qui a été éclaboussé par le scandale des Panama Papers d'ajouter que "les discussions autour de ma personne risquaient d'affaiblir un projet dont je souhaite le succès". Le Vaudois est membre de la direction d'un cabinet d'avocats. L'étude a été mentionnée dans une liste des Panama Papers mise en ligne en mai 2016.

Sous la présidence de Jean-Philippe Rochat, le travail initial de préparation, d'études technique, budgétaire et de faisabilité a permis de placer la candidature sur les rails du succès, écrivent le comité de candidature de Sion 2026 et Swiss Olympic. Son successeur Jürg Stahl, également vice-président de Sion 2026 et conseiller national UDC, se prépare désormais au travail de conviction.

Plus au Groupe Mutuel

Ce travail doit se développer au niveau national, cantonal et communal. "Les leçons des autres candidatures ont été tirées", avance Jürg Stahl, remerciant dans le communiqué M. Rochat pour ses efforts. Des échanges étroits ont aussi lieu depuis des mois avec le Comité international olympique et les sites prévus pour les épreuves. Il faut démontrer que ces Jeux créeront de la valeur.

En dehors de son mandat au Conseil national, M. Stahl se consacrera entièrement à Swiss Olympic et à la candidature. Membre de la direction générale du Groupe Mutuel, le Zurichois a mis un terme immédiat, d'un commun accord avec son employeur, à cet engagement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS