Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Automobilisme - Jenson Button (McLaren-Mercedes) a dominé le GP d'Australie. Le pilote anglais a signé la 13e victoire de sa carrière, la troisième à Melbourne après 2009 et 2010.
Parti en tête, Button n'a jamais été inquiété au cours d'un Grand Prix qu'il aura maîtrisé de manière impressionnante. Le pilote anglais, champion du monde en 2009 et 2e l'an passé, rêve de conquérir une deuxième couronne. Sa voiture semble en tout cas avoir le potentiel pour y parvenir.
Derrière, Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) a pris la 2e place devant Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes). Le double champion du monde allemand a empêché un doublé McLaren en profitant de changer de pneus durant une phase de safety car, ce qui lui a permis de dépasser l'Anglais.
Mark Webber (Red Bull-Renault) a échoué au pied du podium: l'Australien n'a jamais terminé dans les trois premiers lors de son GP national. Il a fini devant Fernando Alonso (Ferrari), qui a limité la casse au volant d'une monoplace loin du niveau des McLaren et des Red Bull.
Les deux Sauber-Ferrari ont fini dans les points, avec Kamui Kobayashi (6e) et Sergio Perez (8e). Pour son retour en F1, Kimi Raikkonen a amené sa Lotus-Renault au 7e rang. Son coéquipier Romain Grosjean, 3e sur la grille, a connu une déception en manquant son départ (6e au 1er tour) avant de s'accrocher avec Pastor Maldonado (Williams-Renault) au 2e tour et de devoir abandonner. Pour sa part, le Vénézuélien est sorti de la piste au dernier tour alors qu'il occupait une étonnante 6e place.

ATS